Historique

1988 – 1992

C’est en 1988, sous l’impulsion de Theodore « Ted » Milner, que s’organisent les premiers Brevets de Randonneurs Mondiaux à Montréal. À l’époque, Ted est déjà un initié de la longue distance à vélo. Cette passion naît chez lui en 1981, alors qu’accompagné de son frère Gerry, il établit le record pour la traversée du Canada en tandem. Après avoir obtenu son doctorat à l’Université de l’Alberta en 1984, il passe deux ans et demi en tant que post‐doctorant au MIT où il fait la rencontre d’un couple de passionnés du cyclisme de longue distance. Il déménage à Montréal en 1986 pour occuper un poste à l’Institut de Génie Biomédical de l’Université de Montréal et passe la majorité de ses fins de semaines sur son vélo, explorant les alentours de Montréal dans toutes les directions. Ses amis rencontrés au MIT participent au Paris‐Brest‐Paris de 1987 et ils décident ensuite d’organiser un événement similaire au départ de Boston. En 1988, il les aident donc à planifier la première randonnée Boston‐Montréal‐Boston de 1200 km. Connaissant assez bien les routes de la rive sud de Montréal, il planifie alors l’itinéraire depuis la frontière américaine jusqu’à Saint‐Lambert, où s’établira le point de contrôle montréalais de la célèbre randonnée.

Ted désire ensuite se qualifier pour le Paris‐Brest‐Paris de 1991 et il communique avec Robert Lepertel, alors président de l’Audax Club Parisien et responsable de l’approbation des événements pour les Randonneurs Mondiaux. Il suit alors le processus d’approbation des épreuves de 200 km, 300 km, 400 km et 600 km établit par Les Randonneurs Mondiaux. N’ayant pas de voiture, il dessine les itinéraires en les parcourant lui‐même à vélo. Lors de la tenue des brevets, il était assez rapide pour terminer devant tout le monde et s’occuper personnellement du point de contrôle final. Le couple formé de Sylvie Brunet et Normand Gagnon le soutient lors du déroulement des brevets en se déplaçant en voiture pour s’occuper de certains points de contrôle intermédiaires.

Ted Milner demeure impliqué dans le club de Montréal jusqu’en 1992, date à laquelle déménage à Vancouver pour poursuivre sa carrière à l’Université Simon Fraser. Il restera impliqué dans la discipline au sein de BC Randonneurs.

Ted Milner au contrôle de Saint‐Lambert lors du Boston‐Montréal‐Boston 1992

1992 – 2001

En 1992, Sylvie Brunet et Normand Gagnon prennent le relais de Ted Milner pour l’organisation des brevets à Montréal. Le couple est porté par sa participation au Paris‐Brest‐Paris 1991 qu’ils ont complété en tandem, terminant tout juste hors du délai permis. Jean‐François Grenon les accompagne à la barre du club et c’est lui‐même qui proposera d’officialiser le Club Vélo Randonneurs de Montréal en l’inscrivant au Registre des entreprises du Québec, à titre d’organisme à but non lucratif. Cette décision pavera la voie à la pérennisation des activités du club sur le long terme.

Sylvie Brunet (au fond en rouge) veille à l’arrivée des randonneurs lors du Boston‐Montréal‐Boston 1992

2001 – 2021

En 2001, le trio formé de Sylvie, Normand et Jean‐François passe le flambeau au nouveau président Jean Robert. Ce dernier tiendra le fort pour les deux décennies à venir, faisant preuve d’un dévouement inégalé dans l’histoire du club. C’est sous son règne que plus d’une centaine de randonneurs et randonneuses font la découverte de la longue distance et de la mythique épreuve du Paris‐Brest‐Paris. Jean met au point un site web sur lequel on retrouve les archives du club (résultats, récits, etc.). Accompagné de Martin Dugré et Claude Berriet, il assure la gestion des départs tout au long de l’été. Il organise le premier 200 km sous zéro, destiné aux adeptes du cyclisme hivernal. Il développe également les parcours classiques du club, tel que le 200 km de la Covey Hill, les 300 km et 400 km en Estrie et le difficile 600 km Montréal‐Mégantic‐Montréal. Jean collabore également avec le Festival du vélo rural de St‐Élie‐de‐Caxton, avec qui il organise un 200 km au cœur du Parc de la Mauricie.

2022 à aujourd’hui

En 2021, à l’aube des 30 ans d’existence du club, un groupe de randonneurs membres s’organise pour proposer un renouveau. Il est d’abord proposé d’élargir les activités en ajoutant une antenne à Québec et le nom du club est alors modifié pour résonner ce changement. Le club devient alors le Club Vélo Randonneurs du Québec. Un plan d’action est alors développé pour se concentrer sur les trois objectifs prioritaires de la refonte : la gouvernance du club, sa visibilité et l’expérience des membres.

La gouvernance du club est alors bonifiée par l’ajout de trois nouveaux administrateurs, faisant passer le nombre à six. Les statuts et règlements sont mis à jour, de manière à guider le conseil d’administration et les membres vers une pratique de la longue distance se voulant inclusive et pérenne.

Une toute nouvelle stratégie de communications est mise en place, afin que le CVRQ puisse rayonner sur toutes les plateformes. La pierre angulaire de cette stratégie est le développement d’une nouvelle image de marque qui est très vite vue et reconnue sur notre tout nouveau site web, nos réseaux sociaux, mais aussi nos tenues, développées en partenariat avec Rafal Sports, de Sherbrooke, et Santini, un équipementier italien.

Enfin, nos bénévoles et administrateurs veillent à bonifier l’expérience des membres en ajoutant de nouveaux parcours et points de départs. L’expérience lors des sorties est également bonifiée de manière à y intégrer quelques surprises pour les membres, dont les délicieux gâteaux paris‐brest distribués lors de nos populaires de 140 km.

Ces changements auront pour but de prolonger la pertinence du club dans le futur. Nous espérons que vous serez motivés par ce que nous avons à vous offrir et que vous aurez toujours envie de prendre la route avec nous, vers de nouvelles aventures !